« Le Roi : le Maroc de Mohammed VI », nouveau livre de Jobin et Valérie Morales-Attias

Morocco's King Mohammed VI (C), flanked by Ivory Coast's Prime Minister Daniel Kablan Duncan (4th R), shakes hands with traditional chiefs on a social housing construction site contracted by Moroccan companies, on February 26, 2014 in Anyama, near Abidjan. Ivory Coast's government has signed deals with Moroccan companies to build over 26000 social housing residences in Abidjan and its suburbs.  AFP PHOTO / ISSOUF SANOGO

Cet ouvrage de 260 pages n’est pas un livre « bilan » sur les vingt ans de règne de Mohammed VI. Il s’agit plutôt d’un reportage témoignant de la situation actuelle mais aussi des évolutions récentes qu’a connu le Maroc ces dernières années, selon un communiqué rendu public, ce mardi.

L’originalité de cet ouvrage, selon ses auteurs , « tient à l’analyse des événements qui forgent le Maroc moderne, proposée par deux auteurs qui résident dans le royaume depuis longtemps ».

Composé à partir de situations vécues et de témoignages, les auteurs ont désiré dressé un portrait juste et équilibré du pays, le plus objectif possible, sur les difficultés mais aussi sur les nombreux succès marocains.

Premier diplomate du Maroc, Mohammed VI a lancé ces dernières années une campagne sans précédent de présence et de développement en Afrique. Proche des cours d’Espagne et d’Angleterre, aussi à l’aise avec Poutine qu’avec les chefs d’Etat arabes, il a également porte ouverte à l’Elysée. Comment espère-t-il obtenir un consensus général sur le Sahara ?

Mohammed VI est certainement le plus progressiste de tous les dirigeants actuels des pays musulmans. Son autorité est fondée sur des valeurs contemporaines, en évolution constante, propres à assurer la transition du Maroc vers plus de modernité. Souverain d’un royaume complexe, il règne sans vrai heurts visibles avec une majorité islamiste dans son gouvernement. Quelle vision d’avenir poursuit-il ?

Enfin, le Roi impose son propre style. Modernité avant-gardiste et goût sincère pour les arts et les lettres, s’accompagnent chez lui d’une habileté politique singulière. Comment parvient-il à gérer tous ceux, Marocains comme étrangers, qui tentent de faire du Maroc leur terrain de jeu ?

Née à Oran, après l’indépendance de l’Algérie, Valérie Morales-Attias  est journaliste vit à Casablanca depuis plus de vingt ans. Elle a été directrice générale de Luxe Radio et rédactrice en chef de Citadine. Elle est aujourd’hui chroniqueuse au mensuel Maroc Diplomatique et auteur de romans, essais et beaux livres…

Pour rappel, Guillaume Jobin, originaire du Havre, est président de l’École supérieure de journalisme de Paris et réside entre Rabat et Paris. Auteur de « Lyautey, Le Résident », « Mohamed V, Le Sultan », « Route des Zaers » et « Route d’Anfa ».

 

Laisser un commentaire

*