Le roi Mohammed VI réitère le ferme attachement du Maroc à défendre son intégrité territoriale

aa14

Le roi Mohammed VI a réitéré l’attachement du Maroc à défendre son intégrité territoriale avec la même clarté et le même sens de l’engagement responsable et du travail sérieux, tant sur le plan onusien qu’au niveau interne.

« Aujourd’hui, nous tendons des passerelles entre le passé et le présent en s’attachant avec une égale opiniâtreté à défendre notre intégrité territoriale. Nous nous y engageons avec la même clarté d’esprit, la même ambition, mus par le même sens de l’engagement responsable et du travail sérieux, tant sur le plan onusien qu’au niveau interne », a souligné le souverain dans le discours adressé mardi soir à la Nation à l’occasion de la célébration du 43è anniversaire de la Marche Verte.

« Cette clarté dont nous nous prévalons est illustrée par les principes et les référentiels immuables qui constituent le fondement de la position marocaine, ceux que Nous avons définis dans le Discours que Nous avons prononcé à l’occasion du quarante-deuxième anniversaire de la Marche Verte. Ce sont ces mêmes fondamentaux qui ont constamment guidé notre action jusqu’à présent”, a dit le Souverain.

Cette clarté se manifeste aussi, relève le souverain, « par la fermeté et la rigueur extrêmes dont nous faisons preuve face à tout abus, de quelque source qu’il procède, qui pourrait porter atteinte aux droits légitimes du Maroc ou dévoyer le processus de règlement, des termes de référence fixés”.

« Quant à l’ambition qui nous anime en la matière, relève-t-il, elle se trouve reflétée dans la collaboration sincère du Maroc avec M. le Secrétaire général des Nations Unies, ainsi que dans le soutien apporté aux efforts de son Envoyé personnel pour poser les jalons d’un processus politique sérieux et crédible ».

« Elle se manifeste également à travers les initiatives constructives du Maroc et sa bienveillante attention aux appels internationaux lancés pour trouver une solution politique qui soit durable, qui porte le sceau du réalisme, de l’esprit de compromis et qui s’inscrive dans le cadre de l’Initiative d’autonomie », note le souverain.

Le Maroc est  » fermement persuadé de la nécessité que, par leurs efforts inlassables pour asseoir solidement la nouvelle dynamique, les Nations Unies tirent parti des leçons et des expériences du passé et évitent notamment les blocages et les insuffisances qui ont entaché le “Processus de Manhasset”.

Au niveau domestique, le souverain souligne que le Maroc continuera à œuvrer pour « mettre fin à la politique d’octroi de rentes et de privilèges, pour refuser toute forme d’extorsion prenant prétexte de l’intégrité territoriale du Royaume et pour rejeter son instrumentalisation ».

« En outre, nous ne ménagerons aucun effort pour assurer le développement de nos Provinces du Sud, dans le cadre du nouveau modèle de développement, car nous voulons que le Sahara marocain renoue avec sa vocation séculaire : être le trait d’union précurseur entre le Maroc et sa profondeur africaine, géographique et historique », a-t-il dit.

En parallèle, poursuit le souverain, « la mise en œuvre opérationnelle de la régionalisation avancée contribue à faire émerger une véritable élite politique, qui assure une représentation démocratique effective des habitants du Sahara et qui, dans un climat de liberté et de stabilité, les met en capacité d’exercer leur droit à une gestion autonome de leurs affaires locales et à un développement intégré de leur région ».

Par ailleurs, le roi a souligné que le lancement de la Marche Verte « a marqué un tournant décisif dans la lutte continue pour le parachèvement de l’intégrité territoriale du pays », notant que « ce parcours militant s’est caractérisé par une parfaite symbiose entre le Trône et le peuple et par sa nature pacifique ayant conduit à la récupération progressive de nos Provinces du Sud ».

Dans ce cadre, le roi a rappelé la commémoration en avril dernier du soixantième anniversaire du recouvrement de Tarfaya, qui sera suivie de de la célébration, dans quelques mois, du cinquantième anniversaire de la récupération de Sidi Ifni et du quarantième anniversaire de la réintégration de Oued Eddahab, notant que ces événements historiques ont été l’occasion, pour le peuple marocain entier et pour les tribus sahraouies en particulier, de manifester une unanimité sans précédent dans leur attachement à la marocanité du Sahara.

Laisser un commentaire

*