Oujda s’arrime aux exigences de la migration

42926887_211386179578470_5457112826990559232_n

C’est sous le signe « l’immigration et la valorisation du capital immatériel » qu’a organisé le centre du capital immatériel en partenariat avec le conseil de la région de l’oriental , la première édition  du forum sur l’immigration le vendredi 28 septembre 2018 ; initiative qui a été vivement saluée à l’unanimité.

Une centaine de personnes dont le wali de la région de l’oriental des universitaires  et des représentants des composantes de la société civile, ont assisté à cette manifestation mondiale qui se veut un carrefour de rencontres d’experts venus des quatre coins du monde pour dialoguer concerter et échanger expériences et expertises sur l’immigration ; potentiel  à forte valeur ajoutée .

En plénière le président du conseil de la région de l’oriental à louer cette initiative et rappelé l’importance de l’immigration dans le développement des territoires et a invité tous les participants à creuser à fonds toutes les questions liées à l’immigration pour en tirer des enseignements fructueux et de bonnes pratiques à même de booster le capital immatériel .

De son côté, le président du centre du capital immatériel à présenter les raisons d’organiser cette première édition au Maroc et le choix de la ville d’Oujda pour abriter ce rendez-vous mondial en mettant en exergue l’initiative du roi Mohammed VI  en terme d’immigration et de valorisation du capital immatériel  qu’il entoure d’une infinie sollicitude  ainsi que les politiques gouvernementales qui se sont inscrites dans cette perspective .

Par la suite, le directeur auprès du ministère de l’extérieur chargé des marocains résidents  à l’étranger et les affaires de l’immigration a présenté avec beaucoup de détails la politique d’immigration et d’asile  inscrite dans le programme ce son département.  Quant au représentant du conseil national des droits de l’homme il a surtout mis en exergue la politique de protection des droits des immigrés.

De leur côté, Gérard Prévost, sociologue français, luis Aguero Vagner  historien et journaliste écrivain paraguayen et Tandian Aly sociologue sénégalais ont présenté des exposes fort intéressants qui devraient  inciter tous les responsables à redoubler et conjuguer  les efforts en vue de contenir les mouvements migratoires et valoriser le capital immatériel.

Par ailleurs Gemma Gonzales sociologue espagnole a abordé la thématique en soulignant que l’immigration est une opportunité à saisir pour la valorisation du capital immatériel.  Quant à Marilina Haydee Marichal a souligné la nécessité  de défendre les droits des immigrés et de faciliter leur intégration dans les pays d’accueil.

Les travaux de ce rendez-vous mondial ont été couronnés  par la diction de la déclaration finale d’Oujda par le président du centre du capital immatériel.

Laisser un commentaire

*