Van Holsbeeck pousse un coup de gueule contre Hasi et ses joueurs: « Qu’ils regardent dans leur assiette »

afn

Herman Van Holsbeeck n’est pas content : il veut que les joueurs et le coach se regardent dans le miroir avant le second tour

De mémoire de journaliste, on avait jamais vu Herman Van Holsbeeck aussi remonté que vendredi, peu après son arrivée à La Manga. D’abord souriant lors de la présentation de Rafael Galhardo, le manager général a changé d’attitude quand on a abordé les autres sujets chauds au Sporting. Il en a profité pour remettre tout le monde à sa place avant la suite d’une saison qui ne lui a pas vraiment plu jusqu’à présent.

Galhardo est là mais les joueurs réclament d’autres renforts pour pouvoir gagner le titre.

« Il n’y avait qu’un poste où il y avait une lacune, celui d’arrière droit. C’est notre premier objectif et il est atteint. Pour le reste, on ne prendra quelqu’un que si on trouve un joueur qui fait vraiment l’unanimité, une perle rare. Malheureusement, je sais que c’est difficile à trouver en janvier. »

Galhardo pourrait être le seul renfort du mercato ?

« Oui, ça se pourrait bien. En première partie de saison, les joueurs ont montré qu’ils avaient des qualités lors des grands matches. On a prouvé qu’on avait une très bonne équipe quand la mentalité était présente. Et c’est donc très frustrant de devoir essuyer la sueur sur son front parce que tu as réussi à battre Westerlo de justesse alors que tu as sorti un match fantastique quelques jours plus tôt à Bruges. »

C’est justement ce que disent Deschacht et Proto, les deux plus anciens : sans expérience en plus, ce sera dur d’être plus régulier. Ils disent d’ailleurs de ne pas comprendre le départ de Gillet.

« (sec) Je trouve que les joueurs d’Anderlecht doivent avant tout jouer. Et nous, on s’occupe de gérer le club. On ne peut pas toujours expliquer à tout le monde pourquoi on a pris telle ou telle décision. Je profiterai de ma présence à La Manga pour en toucher un mot à certains joueurs. »

Vous semblez fâché sur les joueurs.

« La direction demande aux joueurs ne pas toujours pointer le doigt vers la direction mais de regarder dans leur assiette, pour notamment avoir plus de régularité. Il est temps qu’on puisse prester contre toutes les équipes, pas seulement les plus grandes. C’est trop facile de dire qu’il faut acheter et acheter. Moi, je trouve qu’ils peuvent mieux jouer. Il y a peut-être un déséquilibre entre les jeunes et les anciens mais quand tu sais faire ce que tu as fait dans certains grands matches cette saison, il est logique que la direction regarde vers ses joueurs et demande : « C’est quoi le problème ? »

Pour une partie du public, le problème vient de Besnik Hasi. Le soutenez-vous toujours ?

« La direction soutient le staff technique, comme c’est toujours le cas depuis que je suis à Anderlecht, mais je pense que tout le monde doit se remettre en question. »

Y compris Hasi donc ?

« Si on prend un but via notre flanc droit à Gand dans une semaine car le coach n’avait pas d’autre possibilité que d’aligner un défenseur central, on ne peut rien lui reprocher. Mais pour le reste… Si tu regardes chaque poste, il y a deux joueurs. Donc oui, tous les membres du club doivent se regarder dans le miroir. »

« Vanden Borre ? Reçu aucune offre… »

Herman Van Holsbeeck a aussi évoqué d’autres dossiers.

Conté veut partir : « On n’est pas le CPAS. C’est chaque année la même chose avec ceux qui jouent moins. Notre politique, c’est que personne ne part tant que quelqu’un n’est pas arrivé. Conté doit donc rester, comme les autres. On n’a pas envie de renforcer la concurrence. J’ai remarqué que les joueurs qu’on vend ou qu’on prête font toujours le match de leur vie contre nous. Prenez Kawaya, l’un de nos grands talents. On n’allait pas le louer à un club qu’on allait affronter dans les prochaines semaines avec le risque d’être battu à cause de lui. On a donc décidé de l’envoyer aux Pays-Bas. »

La rumeur Poulain : « Ce n’est pas à l’ordre du jour. Heylen a été le meilleur sur le terrain à Bruges. On ne va pas accumuler les défenseurs. »

Vanden Borre est toujours là : « Il faut demander à Anthony ça. Moi, ce que je peux dire, c’est que je n’ai reçu aucune proposition jusqu’à présent… »

dhnet.be

Laisser un commentaire

*